Ohita ja siirry sisältöön

Pays

La boutique qui va faire naître une tempête dans votre cerveau.

Dyslexie, handicap ou force ? [BrainNews #12]

Dyslexie, handicap ou force ? [BrainNews #12]

Une personne atteinte de dyslexie a des difficultés pour rapprocher les sons avec les lettres de l’alphabet. Il y a beaucoup de nuances d’un individu à l’autre, dont les plus grandes problématiques sont une lecture lente et imprécise ainsi qu’une incompréhension du texte.

En 1896, Pringle Morgan est le premier à faire le lien entre une difficulté d’apprentissage écrit et un trouble cognitif. Il faudra attendre 1968 pour que la dyslexie soit reconnue par la Fédération mondiale de neurologie. Et 1991 pour l’OMS… 

Concernant la cause, les dernières recherches pointent l’héritage héréditaire. La testostérone serait également en cause. D’où le fait qu’il y ait plus d’hommes gauchers et dyslexiques que de femmes !

Le foetus aurait été exposé à un taux trop important, ou eu une trop grande sensibilité à cette hormone. Cela favoriserait le développement de l’hémisphère droit au détriment du gauche, entraînant un dysfonctionnement du système normalement impliqué dans la parole et la lecture.

Foetus

Ne pas confondre la dyslexie avec les troubles de l’apprentissage ! Il y a encore quelques décennies, le contexte psychologique et familiale étaient mis en cause dans la dyslexie… hors les recherches mettent en avant uniquement une anomalie du développement cérébral. D’où l’importance de faire appelle à des spécialistes pour un diagnostique neurologique !

D’autres recherches ont une vision très différente de la dyslexie. C'est l’évolution qui en serait la cause pour favoriser la diversité « cérébrale »… et non un dysfonctionnement du cerveau. Cela aurait permis à Homo Sapiens de s’adapter plus facilement grâce à la collaboration d'intelligences variées.

De nos jours, nous jugeons les dyslexiques à travers l'apprentissage de la lecture. Compétence très récente dans l'évolution de l'espèce humaine. Alors que les aptitudes sportives, créatives, mathématiques ou encore artistiques sont très développées chez eux. 

Par exemple, il a été démontré qu'ils comprenaient beaucoup plus rapidement l’incohérence de la chute d’Escher qu'une personne ordinaire. 

Chute d'Escher

Que ce soit dû à l’évolution ou à un dysfonctionnement du cerveau, les dyslexiques ont une grande force d’exploration et de raisonnement

Un apprentissage plus adapté permettrait sûrement de limiter leur handicap et de dévoiler plus facilement leurs forces 😉

#FunFact... François 1er et Albert Einstein étaient certainement dyslexiques.

Article précédent
Article suivant

20 avr. 2024

Soyez attentif.ve !

Dans cette article se cache le 8e livre de Fabien Olicard. Sortie prévue le 16 mai 2024, vous allez en savoir plus sur ce nouvel opus. Mais serez-vous assez attentif ?

8 mars 2024

La tête dans les étoiles

Nous vous proposons de faire un voyage dans l'espace. Pas question de faire du tourisme mais plutôt de comprendre ce qui se passe dans notre cerveau..
Fermer (esc)

UN PEU DE CULTURE ?

Recevez dans votre boîte mail la BrainNews : Astuces, faits insolites, fonctionnement du cerveau et même parfois des énigmes... tout pour vous divertir en faisant du bien à vos neurones 😉

JE VEUX RECEVOIR LES BRAINNEWS 🗞

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier